top of page

BLOG

Nos émotions : ennemies ou alliées ?

Dernière mise à jour : 18 mars



Durant ces dernières années de pratique en tant qu'énergéticienne, j'ai développé une CROYANCE au sujet des émotions, que je souhaite partager avec vous dans cet article.

J'espère qu'elle vous donnera l'occasion de prendre de la hauteur et percevoir ses sensations qui semblent parfois envahissantes, sous un autre angle. 


Je vous invite à prendre uniquement ce qui vous parle. Si cela ne vibre pas c'est ok. Je vous conseille simplement de passer votre chemin pour ne pas perdre votre temps ici.

Avez-vous aussi cette impression que ressentir des émotions désagréables comme :


la peur, la colère, la tristesse, le dégoût, la jalousie, la honte, la culpabilité, la frustration, etc.


est redouté par la plupart d'entre nous ?


De mon point de vue, il me semble que tout est devenu accessible facilement et rapidement, particulièrement en Occident, et l'humain s'est lancé machinalement dans une sorte de QUÊTE effrénée, afin de ressentir uniquement les émotions les plus confortables possibles.

Tout ceci étant renforcé par les tendances de pensées positives et du développement personnel.


Par conséquent, dès qu'il se retrouve face à une émotion inconfortable, il s'empresse de s'en détourner en allant chercher un LEURRE à l'extérieur (nourriture, adrénaline, smartphone, alcool, tabac, série Netflix, jeux vidéo, suroccupation, drogue, etc.).


Je suis humaine comme vous et je m'inclus dans cette réflexion! N'y voyez donc AUCUN JUGEMENT de valeur. Il s'agit là uniquement d'un constat ;-)

Mais, comme je suis HYPERSENSIBLE et très souvent confrontée à mes émotions et celles des autres, je me suis demandé :


Pourquoi ces sensations, qualifiées, par la majorité d'entre nous, de "négatives", ont-elles si peu la cotte ?


Je suis donc allée chercher du côté de mon éducation et de ma culture judéo-chrétienne, car c'est ce qui m'a sauté aux yeux en premier.


En effet, depuis toute jeune, je me faisais remettre à l'ordre quand je pleurais, boudais ou criais en public.


Pas vous ?

Et ne l'avez-vous pas reproduit avec vos propres enfants, si vous êtes aussi parents ?


De plus, j'avoue n'avoir jamais été une fervente pratiquante, mais il me semble tout de même que les 10 commandements et surtout la manière dont ils ont été interprétés et enseignés, pourrait également avoir une influence sur cette fameuse tendance à vouloir réprimer les émotions dérangeantes qui engendrent des COMPORTEMENTS JUGES comme inappropriés.


Mais comme je ne suis pas là pour faire le procès de mes parents, enseignants ou du diacre qui me donnait mes cours de catéchèse, j'en viens au fait.


Je suis profondément persuadée que les

émotions, qu'elles soient agréables ou inconfortables, sont simplement là pour nous INDIQUER ce qui est juste ou non pour nous et uniquement pour nous.

Chaque individu est déclenché par une personne ou un événement, en fonction de sa propre PERCEPTION et de son VECU.



De ce fait, je pense que nos réactions émotionnelles sont nos REPERES INTERNES pour nous permettre d'évaluer où nous nous situons par rapport aux autres et surtout à nous-même.


En effet, lorsque quelqu'un ou une situation nous atteint, le premier signal d'alarme, n'est-il pas toujours EMOTIONNEL ?


Je vais même plus loin, et je pense qu'elles sont la boussole de notre ÂME, parce que j'ai la conviction qu'une âme s'incarne dans un corps, pour pouvoir RESSENTIR à travers lui, un maximum de choses. Sinon elle resterait dans la source où tout n'est que lumière et amour.


Sauf que l'âme ne porte pas de jugement et s'en fiche comme de l'an 40, qu'une émotion soit agréable ou non, parce qu'elle ne connaît pas la DUALITE. Tout ce qu'elle souhaite, c'est EXPERIMENTER un maximum d'émotions et de sensations, car elle sait que ces expériences vont lui offrir des opportunités de se LIBERER et EVOLUER.

C'est d'ailleurs pour cette raison que j'aime mieux parler de DEPOUILLEMENT PERSONNEL que de développement personnel.



Pour moi, l'âme est de l'ENERGIE et elle fait partie intégrante de nous-même.

Mais cette énergie est bloquée par des programmes INCONSCIENTS :


peurs infondées, fausses croyances, valeurs limitantes, schémas répétitifs, comportements de protection, etc.


développés et entretenus par notre MENTAL.




J'ai donc la conviction que les émotions nous permettent de nous libérer de ces programmes, pour nous permettre de nous RECONNECTER à notre âme (énergie universelle, cœur, tout, divinité, essence, lumière, ou le mot qui raisonne pour vous).


Enfin, j'ai lu que le neurologue américain Antonio Damasio a démontré que connaître sans ressentir, ne sert à rien.


Il a même ajouté qu'un humain souffrant de "FRIGITDITE EMOTIONNELLE", est incapable de tirer les leçons de ses expériences douloureuses.

C'est amusant, car je réalise, en écrivant ces lignes, que mes cours de latin, qui m'ont fait chevrer à l'époque, me servent aujourd'hui.

Allez, je vous fais faire un petit voyage au temps de mes études gymnasiales :


émotion vient de "ex movere" : aller vers, être dans le mouvement.


Je pousse un peu plus loin ma réflexion en revenant à l'air des e-bikes et e-cars, car en Anglais, émotion se dit :


"e-motion" soit : énergie en mouvement.


Alors pourriez-vous envisager que :



ressentir une émotion serait simplement comme un INTERRUPTEUR qui déclenche un processus pour vous libérer de programmes inconscients, afin de mieux vous reconnaître (aller vers vous-mêmes) et permettre à votre ENERGIE divine de circuler librement dans votre corps ?



Personnellement cette façon de voir :


  • m'a soulagée de ces sentiments d'impuissance et de culpabilité auxquels je faisais face quand j'essayais, en vain, de contrôler/gérer mes émotions ou celles des autres.

  • m'évite de m'identifier à l'émotion et me place en position D'OBSERVATRICE.

  • m'a permis de me détacher du jugement de valeur bonne-mauvaise, car c'est juste une énergie qui me traverse et qui me donne une information sur ce que je peux CONSERVER ou AMELIORER dans ma vie.


Il est possible que vous n'arriviez pas immédiatement à intégrer ce nouveau concept.


Si c'est le cas, je vous conseille vivement de regarder le film d'animation Vice Versa. Car même s'il a été créé pour les enfants, il y a une grille de lecture spécifique pour les adultes qui y a été intégrée et je le trouve particulièrement inspirant.


En effet, le scénario, nous amène à réaliser que les souvenirs les plus puissants et créateurs, sont ceux qui se sont construits à partir d'un DOUX MELANGE de ressentis agréables et désagréables.


Donc même si vous n'arrivez pas à sortir de ce besoin d'étiqueter une émotion en bonne ou mauvaise, avec ce film, vous comprendrez peut-être qu'elles sont TOUTES INDISPENSABLES. Et il est possible qu'il vous permette de vous réconcilier avec les émotions inconfortables.


En conclusion, une émotion est juste une ENERGIE qui vous TRAVERSE et vous donne une INDICATION sur vous-même. Il n'y a pas de bonnes ou mauvaises émotions. Elles sont TOUTES NECESSAIRES. Si elles sont vécues de manière adéquate, elles sont UNE CLE DE GUERISON pour vous libérer, vous reconnecter à votre ENERGIE VITALE (âme) et la laisser circuler dans votre corps.

Si ce que je partage dans cet article vous interpelle et que vous ressentez le besoin d'être soutenu.e dans votre processus de vécu de vos émotions, je vous invite à consulter mes soins en cliquant sur ce bouton :



Si vous souhaitez aller plus loin, je propose également sur mon site Internet, dans "mes outils", un ebook, que vous pouvez vous procurer et télécharger, avec une proposition de processus pour vivre vos émotions. Pour acheter votre ebook, cliquez sur ce lien :




Je vous souhaite de tout cœur de prendre soin de vous et espère avoir pu vous proposer une piste à travers cet article, pour envisager vos émotions sous un autre angle. Car je suis convaincue que plus vous laisserez de la place à vos émotions pour s'exprimer, meilleure sera votre santé dans sa globalité.


Votre avis m'intéresse, je lirai donc avec grand plaisir vos commentaires. Et si le cœur vous en dit, je vous invite à liker et partager cet article à vos proches ou sur les réseaux sociaux.


Avec mes douces pensées.


Muriel

117 vues0 commentaire

Comments


bottom of page